• 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
(362 votes )

Domestique, porteur d'eau, gregario... Des surnoms peu flatteurs donnés aux cyclistes dont le travail consiste à servir les leaders d'équipe. Le wallon Alex Close fut l'un de ces meilleurs équipiers dans les années 50. 7ème du Tour de France 1952, 4ème l'année plus tard, 3ème de Liège-Bastogne-Liège et vainqueur du Dauphiné Libéré en 1956... Un palmarès digne d'un très bon cycliste. Michel Lecomte dresse son portrait en 1980.