• 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
(84 votes )

10 ans après l'insurrection populaire et la terrible répression d'octobre 56, les Hongrois semblent amnésiques. Il reste des traces des évènements, des impacts de balles sur les façades des immeubles, des tombes des soldats soviétiques dans les cimetières, mais la jeunesse de Budapest n'a guère de souvenirs précis et continue même parfois à vouloir croire à un projet de société socialiste.