Publié le:
17.02.2017
Un million d'Israéliens sont d'origine arabe. Des citoyens de seconde zone, plus tout à fait Palestiniens, et pas vraiment reconnus comme des nationaux à part entière.
Publié le:
04.11.2016
L’émotion est vive, lorsqu’en 1999, le gouvernement de la majorité "arc-en-ciel" organise un rapatriement forcé de plusieurs dizaines de tziganes, demandeurs d’asile. Rassemblés par des policiers gantois et tirlemontois, ils ont un numéro de matricule tatoué à l’avant-bras.
Publié le:
30.09.2016
Université de Berkeley 1969 : rencontre avec Eldridge Cleaver, professeur, militant et chef des Black Panthers.
Publié le:
22.08.2016
Duo inédit pour Amnesty Internationl à l'occasion de l'émission spéciale Libertés 86 : Steve Houben et Toots Thielemans interprètent un classique du jazz "There is no greater love".
Publié le:
15.07.2016
La dictature franquiste a toujours eu la dent dure contre ses adversaires de la guerre civile. Au début des années 60, Julian Grimau, fonctionnaire de la police républicaine, rentré clandestinement d’exil, est arrêté, accusé de crimes contre l’humanité, sommairement jugé et exécuté.
Publié le:
15.07.2016
Les autonomistes et les indépendantistes basques ont été des cibles privilégiées de la répression franquiste. Mais même lorsqu'une perspective de transition démocratique se dessine, l'appareil policier reste intact.
Publié le:
15.07.2016
"Il n'y  pas de liberté sans ordre". C'est la base du franquisme. Après 25 ans pouvoir, cette maxime trouve à s'appliquer dans le domaine social avec des syndicats corporatistes où se retrouvent patrons et ouvriers et à qui les grèves sont interdites.
Publié le:
15.07.2016
Un quart de siècle de paix, c'est la formule des Franquistes pour célébrer le 25ème anniversaire de leur victoire et de leur prise de pouvoir.
Publié le:
15.07.2016
10.000 communistes ont été exécutés entre la fin de la guerre civile espagnole et la mort du dictateur. Lorsque la transition démocratique commence, le chef du parti, Santiago Carrillo, rentre d'exil, mais il reste dans la clandestinité. Il finit d'ailleurs par être arrêté.
Publié le:
15.07.2016
Soirée de réveillon chez Santiago Carrillo. Le chef de file des communistes espagnols, après de années d'exil est rentré dans son pays. Mais il a été arrêté et vient d'être libéré sous la pression des manifestations populaires.

Pages